Au Sénégal, Vestas obtient un contrat EPC pour le projet éolien à grande échelle de 159 MW

Le fabricant danois d’éoliennes Vestas a obtenu un contrat d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction (EPC) pour un projet d’énergie éolienne à grande échelle de 159 MW au Sénégal.

Le contrat EPC a été signé avec le Parc Eolien Taiba N’Diaye, une société détenue majoritairement par la société africaine d’énergie renouvelable Lekela et partiellement détenue par le promoteur français Sarreole, qui a été associé au projet dès les premières phases.

Nicolas Wolff, vice-président des ventes de Vestas Western Mediterranean Region, a déclaré : “Il s’agit d’une commande très spéciale pour nous, car avec Lekela, nous réalisons un projet qui représentera 20% du mix énergétique du pays et aura un impact positif sur les communautés sénégalaises, en offrant des opportunités d’emploi local tout en répondant aux défis énergétiques du pays.

“Dans le cadre de ce contrat, Vestas sera responsable de la fourniture, du transport, de l’installation et de la mise en service de 46 turbines V126-3,45 MW” a-t-il encore ajouté.

Il continue en précisant dans ses propos que : “Travailler en étroite collaboration avec tous les partenaires a été un facteur de succès pour cette grande réalisation. Vestas a installé des éoliennes sur environ 80 marchés, dont plus de 1GW en Afrique, fournissant de l’énergie propre et favorisant l’emploi local et la formation.”

Une fois achevé, le parc éolien augmentera la capacité de production d’électricité du Sénégal de 15 %, ce qui représente un pourcentage non moins négligeable et devrait soutenir le développement d’énergies renouvelables abordables et diversifier le mix énergétique du pays.

Le projet devrait également avoir un impact social et économique positif sur les collectivités avoisinantes. Il s’agit là sans doute de la matérialisation de la vision des dirigeants et cadre sénégalais et surtout des politiques nationales en termes de renforcement du mix énergétique, du taux de couverture en énergie électrique et de la promotion des énergies renouvelables.

Dans le cadre de ce contrat, en plus d’être responsabilisée dans la fourniture, le transport, l’installation et la mise en service des 46 turbines V126-3,45 MW, Vestas a également signé le contrat de service Active Output Management 5000 (AOM 5000) afin de fournir des services d’exploitation et de maintenance au parc éolien pour les 20 prochaines années.

Pour ce projet, le partenaire financier de longue date de Vestas, EKF Denmark’s Export Credit, a accordé un prêt à l’exportation de 140 millions d’euros afin d’assurer la stabilité financière du projet.

Actuellement, le projet serait à un stade avancé de développement, prêt pour la construction. A terme ce projet sera la preuve d’une collaboration fructueuse entre les différentes parties prenantes. Il permettra également aux populations sénégalaises de profiter des atouts de la disponibilité d’énergie électrique pour le développement des activités économiques, condition indispensable pour un épanouissement social.

Par ailleurs, Vestas a l’intention de réaliser le processus de livraison et de mise en service des turbines en trois phases. Les turbines seront livrées entre le deuxième et le troisième trimestre de l’année prochaine, et la mise en service entre le troisième trimestre de l’année prochaine et le premier trimestre de 2020.

Laisser un commentaire