Le Nigeria lance un programme solaire d’une capacité de 1 GW pour l’électrification rurale

Le Nigéria prévoit la construction d’une centrale solaire d’une capacité de 1 GW dans le cadre de la mise en œuvre de ses politiques de renforcement du taux d’électrification rurale. Ce programme est soutenu par le Fonds pour l’énergie durable en Afrique (SEFA).

Le SEFA est un fonds fiduciaire multidonateurs administré par la Banque africaine de développement (BAD), qui vise à soutenir des projets à petite et moyenne échelle dans le domaine des énergies renouvelables (ER) et de l’efficacité énergétique (EE) en Afrique.

La BAD a de ce fait, manifesté son intérêt à rechercher des sociétés de conseil pour les études de faisabilité et la conception du plan directeur d’un programme d’électrification de l’énergie solaire rurale de 1 GW que le gouvernement nigérian a l’intention de mettre en œuvre dans la ville de Gwiwa, dans l’État de Jigawa, au nord du Nigeria. Puisqu’il a été déjà prouvé que le  rayonnement solaire y est l’un des plus élevés du pays.

Le “Jigawa 1 GW Solar Procurement Programme” est développé par la Nigerian Rural Electrification Agency (REA) et prévoit d’utiliser différentes technologies solaires, telles que PV et CSP. Les projets sélectionnés seront tous raccordés au réseau et commercialiseront de l’électricité à long terme par le biais des accords d’achat d’énergie des services publics locaux nigériane, Nigerian Bulk Electricity Trading (NBET) Plc.

La totalité de la nouvelle capacité installée contractée dans le cadre du programme sera injectée sur le réseau du pays, grâce à la construction d’une ligne de 330 kV ou 132 kV, qui sera déployée par la Transmission Company of Nigeria.

La SEFA a fourni une subvention de 1,5 million de dollars US pour démarrer les études de faisabilité du programme en mai. “Il est important pour nous d’assurer une mise en œuvre transparente et d’apporter le soutien nécessaire au gouvernement pour mener à bien un processus d’approvisionnement efficace en IPP “, a déclaré le vice-président de la BAD pour l’énergie, le climat et la croissance verte, Amadou Hott.

Selon un document publié par la BAD en avril, le programme 1 GW devrait contribuer à l’objectif de développement du pays d’améliorer l’approvisionnement en électricité et d’atteindre l’accès universel à l’électricité d’ici 2040.

Par ailleurs, la BAD a révélé que la centrale solaire de Jigawa sera conçue en utilisant les mêmes meilleures pratiques et le même modèle que le programme solaire marocain, connu sous le nom de ” Programme Noor “. Il sera également soutenu par l’Agence marocaine de l’énergie solaire MASEN.

“Le modèle MASEN prévoit un investissement et un engagement importants de la part de l’État dès le départ dans le but de réduire les risques liés à l’investissement et, par conséquent, de réduire le coût global supporté par les concepteurs de IPP pendant la passation des marchés “, ont indiqué les auteurs du document.

Le Nigeria vise à atteindre une part de 20 % de production d’énergie solaire dans son mix énergétique d’ici 2030. Toutefois, à l’heure actuelle, la majeure partie de la demande est couverte par les centrales au gaz et hydroélectrique, avec une part de 86 % et de 14 % respectivement.

Selon un récent rapport de l’Agence allemande pour la coopération internationale (GIZ), la capacité de production d’électricité installée du Nigeria est actuellement d’environ 13 GW, mais seulement la moitié environ est opérationnelle.

En plus du plan Jigawa de 1 GW, plusieurs autres projets d’énergie solaire sont en cours de développement au Nigeria, principalement par des producteurs d’électricité indépendants.

Laisser un commentaire