Au Sénégal, Lekela finance un projet éolien de 158,7 MW

Lekela, une société très importante de production d’énergie renouvelable qui réalise des projets à grande échelle en Afrique, a réussi à clôturer son projet éolien Taiba N’Diaye de 158,7 MW au Sénégal. En effet, situé à 70 km au nord de Dakar, le projet opèrera sous le nom de Parc Eolien Taiba N’Diaye et comprendra 46 éoliennes Vestas. Chaque turbine pourra produire 3,45 MW d’énergie propre et fiable qui sera acheminée vers le réseau local.

Par ailleurs, ce projet s’inscrit dans la stratégie du gouvernement sénégalais visant à accroître la production d’électricité propre, à renforcer le mix énergétique du pays et à assurer une électricité à un prix abordable pour les citoyens. Et comme vous pouvez vous en douter, la mise en service de cette centrale éolien est la preuve que beaucoup d’effort sont fournis pour améliorer le taux de couverture en énergie électrique du pays.

Ainsi, une fois achevé, le projet devrait fournir plus de 450 000 MWh d’énergie par an à plus de deux millions de personnes et permettra de façon substantielle d’économiser environ 300 000 tonnes de CO2 par an. Ce qui est loin d’être négligeable, surtout dans le contexte actuel des changements climatiques.

Selon M. Lekela, le présent projet éolien devrait contribuer à hauteur de 20 millions de dollars à la communauté locale. Il permettra certainement de contribuer à la satisfaction des besoins vitaux et élémentaires des populations.

L’objectif principal de ce programme est de créer des moyens de subsistance durables pour les communautés en améliorant l’agriculture et en offrant des possibilités de formation professionnelle aux jeunes. Ceci étant, des initiatives visant à stimuler l’économie dans la région  agricole et à accroître les ressources informatiques dans les écoles sont déjà en cours et de nouveaux programmes sont en préparation.

“Pendant les pics de construction, jusqu’à 400 opportunités d’emploi seront créées, développant des compétences et des connaissances importantes dans la communauté locale et permettant d’améliorer les perspectives d’emploi”, a déclaré la société.

Selon Chris Antonopoulos, Président Directeur Général de Lekela, ” la demande d’énergie propre à des prix compétitifs augmente chaque jour sur le continent. Les projets d’énergies renouvelables comme l’énergie éolienne et l’énergie solaire ne tardent pas à se construire et à utiliser des ressources naturelles abondantes dans de nombreux pays africains, au lieu d’utiliser des combustibles fossiles coûteux “.

Aussi a-t-il ajouté que ” le défi consiste à réunir les compétences techniques, financières et de développement nécessaires pour concrétiser ces opportunités. Comme le montre l’étape du présent projet, parvenir à une combinaison appropriée peut générer des bénéfices durables pour les communautés et les gouvernements “.

Il est à souligner que ce projet a été soutenu par plusieurs partenaires techniques et financiers.

Ainsi, le financement de ce projet a été assuré par l’OPIC, l’institution financière de développement du gouvernement américain et EKF, l’agence danoise de crédit à l’exportation. De plus, la MIGA, l’institution financière internationale a fourni quant à elle, une assurance contre les risques politiques, et Power Africa a également soutenu le développement du projet.

Voilà une synergie d’actions à encourager et à promouvoir pour non seulement la satisfaction des communautés locales mais aussi pour l’atténuation des effets néfastes du changement climatique.

Laisser un commentaire