En République de Guinée, InfraCo Africa appui le projet Khoumagueli Solar avec 3,1 millions de dollars

En République de Guinée, InfraCo Africa, qui fait partie du groupe multilatéral de développement d’infrastructures privées (GDIP), a signé un accord de développement conjoint d’une valeur de plus de 3,1 millions de dollars, soit une participation de 45 %, pour développer le projet Khoumagueli Solar Photovoltaïque. Ledit accord a été signé avec trois entreprises. Il s’agit de Solvéo Energie S.A.S, Solvéo Guinea Renewable Energy SA et Solvéo International Investments SARL.

L’investissement de la compagnie InfraCo servira d’une part à financer les coûts initiaux de développement du projet Khoumagueli et d’autre part à fournir une ressource supplémentaire par l’intermédiaire de son promoteur contractuel, Aldwych Africa Developments Ltd (AADL).

Le présent projet de construction d’une centrale solaire à Khoumagueli ambitionne renforcer la capacité de la Guinée en énergie renouvelable de 40 MW. Cette centrale serait sans doute la première centrale solaire raccordée au réseau électrique de la Guinée, qui déjà bénéficie d’un potentiel national de 566 MW en énergie renouvelable.

Située près de la ville de Linsan, dans la province de Kindia, la centrale devrait être raccordée au réseau d’infrastructures existant. Complémentaire à la centrale hydroélectrique voisine de Garafiri, d’une puissance de 75 MW, la centrale solaire a pour objectif d’aider à stocker de l’eau pour faire fonctionner les turbines à pleine capacité pendant la nuit, ce qui augmentera le rendement de la centrale hydroélectrique de 20 %.

Pour InfraCo Africa et ses partenaires, Khoumagueli Solar est un projet vital et d’une importance capitale, car il adopte une approche innovante pour le développement du secteur des énergies renouvelables en Guinée. Il utilise le solaire pour améliorer la viabilité des ressources hydroélectriques existantes du pays, se réjouit Kodjo Afidegnon, responsable du développement des affaires en Afrique de l’Ouest.

De plus, l’ajout de l’énergie solaire au mix énergétique de la Guinée devrait participer à atténuer l’impact des fluctuations saisonnières des précipitations sur les centrales hydroélectriques et les effets de leurs remises à neuf.

Par ailleurs, le projet Khoumagueli Solar Photovoltaïque s’accorde avec l’initiative du gouvernement Guinéen qui ambitionne attirer les investissements étrangers pour le développement économique. C’est donc dans cet ordre d’idée que le Gouvernement de la Guinée tient des réunions à Paris afin d’obtenir des investissements importants pour soutenir le Conseil économique et social du Plan national de développement allant de 2016 à 2020.

Au cours de ces réunions un accent particulier a été mis sur l’importance d’investir dans les infrastructures guinéennes pour réussir la promotion du développement économique. Il résulte également de ces échanges, un ferme engagement du Gouvernement Guinéen à créer les conditions idoines pour attirer les investissements du secteur privé dans le pays. Le projet Khoumagueli Solar Photovoltaïque cadre donc bien avec ces priorités nationales.

Puisque, depuis quelques années, le gouvernement guinéen a annoncé une stratégie énergétique à long terme axée davantage sur l’énergie solaire et hydroélectrique comme moyen de promouvoir un développement respectueux de l’environnement et de tirer parti des abondantes réserves d’eau du pays. Parallèlement, d’autres perspectives concernent également le renforcement de la capacité de production d’électricité de la Guinée à partir de sources thermiques et renouvelables.

 

Laisser un commentaire