Construction d’une centrale à biomasse de 25 MW au Ghana

Au Ghana, General Electric a annoncé la construction d’une centrale à biomasse d’une capacité de 25 MW dans la localité d’Atuabo. Selon elle, ce projet sera mis en œuvre de commun accord avec Marinus Energy.

Cette centrale à biomasse a été initiée dans le cadre d’un projet pilote qui ambitionne capter du gaz afin de l’utiliser comme source de combustible pour produire de l’électricité. Elle représente une solution innovante et plus rapide face aux nombreux défis énergétiques des pays en développement.

Selon le conseiller à la stratégie de la compagnie Marinus Energy, Fred Asamany, la centrale à biomasse d’Atuabo permettra d’une part à ladite compagnie de proposer l’une des solutions énergétiques les plus innovantes en matière de renforcement du mix énergétique, et d’autre part de valoriser une source d’énergie disponible, qui autrement aurait été perdue.

De plus, le conseiller Fred Asamany  se réjouit des possibilités qu’offrent cette initiative pour les affaires de sa compagnie. Ce projet est capital pour le climat et élimine les risques environnementaux potentiels auxquels la communauté locale est confrontée, ajouta-t-il. Il continue dans ses propos en déclarant que General Electric propose une solution innovante qui nous donne la confiance nécessaire pour passer des opérations pilotes aux opérations commerciales.

En effet, la centrale à biomasse d’Atuabo fonctionnera grâce à l’Isopentane, un hydrocarbure gazeux inflammable utilisé principalement comme solvant dans l’industrie chimique, qui aurait été brûlé si aucune stratégie de mise en valeur n’était trouvée pour son exploitation.

Construite au moyen des turbines TM2500 qui seront fournies par la General Electric, la centrale à biomasse d’Atuabo s’inscrit parfaitement dans la même logique que les politiques mises en œuvre pour le renforcement de la capacité en énergies renouvelables. Elle sera d’ailleurs la première centrale électrique en Afrique subsaharienne à utiliser le gaz Isopentane comme source de combustible et les dernières turbines à gaz TM2500 de General Electric.

La centrale permettra d’assurer un accès à l’énergie à plus de 100 000 ménages ghanéens. De plus, sur la base des nouvelles découvertes de réserves de gaz qui ont été faites dans le pays, l’estimation de la capacité a été revue à la hausse pour atteindre 100 MW.

Ce combustible supplémentaire sera éventuellement retiré d’un approvisionnement en gaz offshore et traité à Atuabo par la Ghana National Gas Company. La turbine à gaz fonctionnera au gaz pauvre et sera transférée dans le mélange d’Isopentane au fil du temps.

Selon le PDG de GE Gas Power Systems en Afrique subsaharienne, Leslie Nelson, l’unité TM2500 offrira une rapidité de déploiement et une flexibilité inégalée pour répondre aux besoins immédiats de notre client (Marinus Energy), puis une transition sans faille pour fournir de la capacité à long terme tout en élargissant leurs opérations.

Le projet Atuabo ajoutera une autre turbine à gaz TM2500 au bloc existant de dix unités déjà déployées dans le pays en 2016 “, a-t-il également ajouté.

Avec plus de 200 unités déployées et plus de 5 millions d’heures d’expérience, le TM2500 de General Electric a fait ses preuves en matière de flexibilité, ce qui lui permet de combler les besoins en énergie pour la planification énergétique à court et à long terme, de stabiliser le réseau ou d’atteindre et d’alimenter des sites éloignés.

 

Laisser un commentaire