Kenya : nouvelle centrale géothermique

L’entreprise Japonaise Mitsubishi Corporation (MC), en collaboration avec Mitsubishi Hitachi Power Systems Ltd (MHPS) et H Young & Co. (une société d’ingénierie et de construction basée au Kenya HY), a signé un contrat avec Kenya Electricity Generating Company Ltd, dans le contexte du projet de la construction d’une nouvelle centrale géothermique au Kenya.

Cette collaboration a pour projet de construire une centrale à vapeur (Olkaria V) de 140 mégawatts à Olkaria, dont les fonds seront  générés par le gouvernement japonais. Cette centrale sera composée de deux turbines, produisant à chacune 70 MW.

« Mitsubishi Hitachi Power System, en partenariat avec Mitsubishi Coporation et H. Young & Company, une entreprise est-africaine, a signé un contrat en vue d’une infrastructure de production d’énergie. Ce contrat inclut entre autres la livraison de deux ensembles de turbines à vapeur d’une capacité de 70 MW chacune, de générateurs et d’équipements auxiliaires », nous confirme la compagnie lors d’un communiqué.

La demande d’énergie supplémentaire de la part du Kenya est due aux faibles précipitations dans certaines parties du pays. Cette sécheresse a eu pour conséquence une réduction de la production des stations hydroélectriques du pays, qui a entraîné des pénuries d’énergie qui compromettent sérieusement l’économie du pays.

La sécheresse dont le Kenya a fait face dernièrement, suite aux faibles averses dans la majeure partie du pays a eu pour conséquence une nette baisse de la production d’énergie hydroélectrique. Cette faible production, met sérieusement en danger l’économie du pays. Ce projet aura donc pour but de combler le manque en énergie électrique du Kenya.

Le forage étant terminé,  le réseau national se verra profiter de l’électricité produite par le projet vers la fin de l’année prochaine (voire 2019), d’après ce que nous reporte Albert Mugo, directeur général de KenGen. Et ceci, afin de faire profiter d’électricité un plus grand nombre de foyers et d’entreprises.

Lors de la construction, MHPS assurera le transport et l’installation et le montage sur terrain alors que MC se chargera de l’approvisionnement de l’équipement principal de l’usine. Ainsi, HY fournira tous les outils et pièces nécessaires à la construction de l’usine, ainsi que des travaux de génie civil et d’installation.

La centrale géothermique Olkaria V, ne sera pas la première centrale de ce genre construite par MC et MHPS, dans la région du même nom au Kenya.  En effet Olkaria I, Olkaria II, Olkaria III, respectivement d’une capacité de 45 MW, 70 MW et 35 MW, ont également été construites par les entreprises MC et MHPS. Ces deux entreprises collaborent depuis les années 80 pour la construction de centrales géothermiques au Kenya. La centrale Olkaria V contribuera avec ses 140 MW pour fournir une puissance de 290 MW au pays. Cette valeur représente 10% de l’énergie totale du Kenya.

Le Kenya prévoit une nette augmentation de la production d’énergie d’ici les prochaines années. Ainsi, dans le contexte de la politique du développement « Kenya Vision 2030 » prévoyant l’évolution de la demande en termes d’énergie, le pays devrait atteindre une production de 18 000 MW en 2030. En effet, tout en contribuant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la préservation de l’environnement ; Olkaria V est un pas important vers cet objectif ambitieux.

Le futur Kényan déborde d’énergie !

Laisser un commentaire