Bénin : Énergétiquement autonome d’ici 2021 ?

Le bénin ne répond actuellement qu’à 13% de la demande en électricité en heure de pointe, ainsi, seulement 200 MW sont disponibles alors que la demande atteint souvent les 1500 MW durant les heures d’affluence.

Patrice Talon, Le chef de l’état a fait la promesse d’un Bénin autonome en énergie d’ici 2021. Cet exploit permettra au pays de dépasser le calvaire énergétique dont la population souffre depuis bien longtemps. Cette décision a vu le jour suite à la réalisation de l’incidence positive que pourrait générer l’autonomie en énergie sur le développement du Bénin. Des projets concrets sont en route, grâce auxquels le pays deviendra auto suffisant en énergie.

En termes  d’énergie thermique et afin de développer la production nationale, la construction de 4 centrales est prévue.  Ce projet sera composé de 3 centrales thermiques qui produiront 120 MW chacune et une quatrième qui produira 20 MW.

Une autre centrale de 120 MW aussi, dont la construction a débuté, sera inaugurée vers la fin de l’année 2018.  Une énergie thermique de 500MW sera alors bientôt produite sur le territoire national.

Le financement de cette dernière est déjà déposé auprès de la (BID) banque islamique de développement.  Ce projet se fera selon le principe BOOT (Build, operate, own and transfer) qui est un moyen de développer un grand projet d’infrastructure publique avec un financement privé.

Des centrales solaires et à biomasse sont également prévues pour début (voire fin) 2019. 45 MW seront produits dans le cadre du Millenium Challenge Account Benin II, un programme qui a pour ligne directrice de réduire la pauvreté et mettre à la disponibilité des habitants une « énergie électrique fiable et efficace ».

L’agence française de développement prévoit de produire également 25 MW vers la fin de l’année 2018. De plus, 15 à 30 MW viendront être ajoutés part des opérateurs privés de 2017 à 2019, et 15 MW seront produits par des centrales à biomasse pour 2018-2019.  Le Bénin profitera également de 73,5 MW sur 147 MW produits par le barrage d’Adjarala et 128 MW de l’énergie du barrage Dogo bis.

L’énergie produite par le Bénin atteindra donc les 600 MW d’ici 2021. Cette production sera exclusivement interne.  Le pays ne sera plus qu’à 20 % énergétiquement dépendant, et bénéficiera d’une autonomie frôlant les 100%. Ce qui fera bénéficier les ménages et les entreprises d’électricité  abondante et sans coupures.

Les projets énoncés ci-dessus ont été minutieusement étudiés et le financement est bouclé auprès des banques pour la plupart. Tous les moyens, humains ou techniques seront employés afin d’affranchir le Bénin de sa période « obscure ».

La disparition nette des délestages depuis décembre 2016, comme promise, et les efforts constants du gouvernement rassurent quant à la promesse de rendre le pays autonome en termes de production d’énergie d’ici 2021, et laissent croire en un avenir béninois plus « brillant ».

 

Laisser un commentaire