Tarfaya, le plus grand parc éolien du Maroc et de l’Afrique

Le Maroc fait partie des premiers États africains à avoir fait des énergies renouvelables, une priorité nationale. En effet, il possède actuellement les plus grandes sources d’énergies solaires fonctionnelles et envisage en implanter d’autres dans les années futures. Mais leur avancée dans le renouvelable ne concerne pas que les infrastructures solaires.Le Maroc dispose aussi du plus grand parc éolien de l’Afrique : Tarfaya

Les caractéristiques techniques du parc Tarfaya

Le parc éolien Tarfaya est implanté au sud-ouest du Maroc à proximité de l’océan Atlantique sur un domaine de 10 000 hectares. Situé à une vingtaine de kilomètres de la ville dont il porte le nom, ce parc se trouve dans une zone optimale où il bénéficie des conditions propices à l’énergie éolienne. Considéré comme la plus grande infrastructure éolienne du continent, le parc Tarfaya est constitué en effet de 130 turbines pour une puissance de 300 mégawatts. L’infrastructure comprend 131 éoliennes faisant chacune 81 mètres de hauteur et pouvant alimenter les besoins en électricité de plusieurs centaines de milliers d’individus.

Cette gigantesque construction a pour finalité d’assurer 42% des besoins en énergie électrique du royaume Chérifien à l’horizon 2020 à partir des énergies renouvelables. Cet objectif ne peut être atteint que si 4000 MW proviennent de sources éoliennes et solaires.C’est dans ce cadre qu’il est attendu de ce parc, une fourniture de 15% des 2 GW d’énergie devant provenir du volet éolien.

Un parc opérationnel depuis 2014

Dès sa mise en service, seules 88 turbines parmi les 131 que compte l’infrastructure ont été montées au premier trimestre de 2014. Parmi celles-ci,  seules 44 avaient été raccordées au réseau de distribution d’électricité livrant déjà leurs premiers kilowatts en avril. Le parc entier n’a été opérationnel qu’à partir de décembre 2014 et son exploitation confiée à l’entreprise Tarec qui en était le constructeur. C’est à cet exploitant que revient la charge de la production du site et la vente du courant électrique généré à l’Office national de l’électricité du Maroc.

La plus grande centrale d’énergie éolienne en Afrique

Ce projet d’énergie renouvelable qui a couté près de 500 millions d’euros a été conduit par le pôle énergie de la société marocaine Nareva en partenariat avec le groupe français GDF-Suez. Son avènement fait du Maroc le pays possédant le plus grand parc éolien africain. Tarfaya vient en effet détrôner la ferme Ethiopienne d’Ashegoda qui jusqu’à lors jouissait de la prépondérance en Afrique. La ferme éolienne est composée de 84 turbines et sa production peut atteindre les 400 MW l’heure avec ses 120 MW.

 Par ailleurs, les marocains disposent aussi d’un autre parc éolien se trouvant à Foum el qued dans le rayon géographique de Laâyoune. C’est sans compter la multitude d’autres projets d’énergies renouvelables en phase d’installation par le Conseil économique social et environnemental du Maroc. Il s’agit d’une série de réalisations dans le cadre d’un vaste programme de développement devant durer 10 ans et mettre en valeur le Sahara Occidental. Lorsqu’on ajoute la construction du géant parc solaire d’Ouarzazate à la centrale éolienne de Tarfaya, le Maroc devient l’un des pionniers de l’exploitation d’énergies renouvelables en Afrique. Il s’agit là d’un bel exemple à suivre par le reste du continent.

One comment

Laisser un commentaire