Parc éolien en Afrique

Kenya : Le projet du Lac Turkana bientôt plus grand parc éolien d’Afrique.

Le projet d’énergie éolienne du lac Turkana (« The Lake Turkana Wind Project »)  se situe au Nord-Ouest du Kenya, lieu relativement isolé sans réseau de transmission énergétique. Ce site est particulièrement favorable à la production d’électricité par des turbines éoliennes puisqu’il se trouve dans le « couloir éolien du Turkana » où des courants jets subtropicaux s’engouffrent entre les Monts Kulal et Nyiru respectivement au nord et au sud du site du parc éolien. Les vents provenant de l’Océan Indien traversent le couloir Turkana créés par les plateaux d’Ethiopie et du Kenya dans la vallée du Rift et sont renforcés par l’amplitude climatique élevée entre les montagnes et le lac qui produit un mouvement des vents à 11 mètres par seconde. Cette grande vitesse fait de cette région le parfait emplacement pour la production d’énergie électrique par des turbines éoliennes. Il s’agit du premier projet du genre au Kenya et un des plus importants projets d’Afrique.

Le Projet fait partie du Plan de Développement d’énergie la moins coûteuse du secteur de diversification énergétique kenyan vers des technologies propres. Ainsi, l’objectif principal du projet est de fournir du courant électrique fiable, et de faible coût au moyen d’une augmentation d’environ 17 % de la puissance électrique installée du Kenya.

Il comprendra  365 turbines éoliennes toutes mises en œuvre par Vestas Wind Systems (entreprise danoise qui a installé ses turbines éoliennes dans plus de 70 pays.)

En plus de l’implantation de ces éoliennes et de leurs fondations, le projet prévoit la construction d’un réseau collecteur sous tension de 33 kV, ainsi qu’un réseau routier de 428km du Lac Turkana à la sous-station de Susua permettant l’accès au site et ses alentours à des fins de construction, d’exploitation et de maintenance.

Le projet va augmenter de 30% l’énergie actuellement installée au Kenya et durant les 20 années d’opération du projet, une réduction de 16 millions de tonnes de carbones est prévue. Il conduira, selon des estimations prudentes, à une réduction allant jusqu’à 736 615 tonnes d’émissions annuelles d’équivalent CO2.  Le parc éolien du lac Turkana aura une capacité de 300 MW, soit 20% de la capacité énergétique nationale !

Ce projet a été élu « projet africain d’énergie renouvelable » pour l’année 2014.

« Ce parc est très important pour le Kenya. L’important réseau de transmission dont il sera doté pourra également desservir les futurs projets qui ne seront pas reliés au réseau électrique.» a expliqué Sarah Tame, l’organisatrice de l’IJ Global Awards pour l’Europe et l’Afrique qui s’est déroulé en 2014 à Londres.

Il est à noter que l’infrastructure de transport électrique aurait dû être achevée en octobre 2016, mais cela n’a pas pu être possible, en raison des conflits juridiques causés par les demandes de compensation des propriétaires des terrains situés le long de sa trajectoire.

Le projet va donc pourvoir les zones rurales en électricité fiable et peu chère. Il donnera accès aux crédits de carbone, rendra fonctionnels les TICS (technologies de l’information et de la communication), illuminera les écoles et les centres de santé qui jusque-là en étaient dépourvus, et créera de nouveaux emplois.

Tenons-nous au « courant » pour la suite !

Laisser un commentaire