Burkina Faso : le solaire brille au FRSIT 2016

Pendant une semaine, Ouagadougou a été la capitale de la recherche et de l’innovation. C’est au siège du FESPACO que s’est tenu le dernier Forum national de la Recherche Scientifique et des Innovations technologiques (FRSIT). Des exposants venus de tous les horizons y ont pris part, chacun y allant de son petit génie créatif. Pour cette autre édition, les visiteurs ont pu découvrir et apprécier, entre autres expositions, des inventions et des innovations dans le domaine des technologies solaires. La participation des chercheurs et inventeurs créatifs a permis à la vitrine d’exposition de briller une fois de plus de tout son éclat cette année.

Ouagadougou, capitale de l’innovation technologique

Comme cela est de coutume chaque année au Burkina Faso, le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation organise le Forum national de la Recherche Scientifique et des Innovations technologiques (FRSIT). Rendu cette année à sa 11ème édition, le forum a ouvert ses portes du 19 au 26 novembre 2016 sous le thème «Adaptation et résilience au changement climatique pour un développement durable : place et rôle de la science, de la technologie et de l’innovation». Une semaine d’étonnantes découvertes et de surprises pour les visiteurs qui ont pris d’assaut le siège du FESPACO à Ouagadougou. Le site emprunté pour la circonstance au septième art africain a tenu lieu de vitrine aux exposants venus des quatre coins du pays, et même d’ailleurs, pour présenter divers inventions aussi innovantes les unes que les autres. Des innovations allant du domaine de l’agriculture à l’énergie, en passant par la santé, l’éducation et autres. En lien direct avec la thématique de l’édition qui elle-même se prête au contexte climatique global, les travaux de recherche du domaine de l’énergie solaire sont sans doute ceux qui auront le pus brillés pendant cette semaine de l’innovation technologique.

Des forages et tisserands solaires

On retiendra de cette 11ème édition du FRSIT, l’exposition des inventions particulièrement adaptées aux besoins des burkinabè. La réponse aux problèmes de pompage d’eau a été apportée par Abdoulaye Ilboudo, l’expert en charge des opérations de Buy-US LLC SARL, une entreprise opérant dans les systèmes solaires modernes. L’expert propose un système mobile de pompage d’eau de forage fonctionnant à l’énergie solaire. Selon l’entreprise, l’appareil est accessible à tous au prix de 1 200 000 FCFA l’unité.

Tout à côté, Kushiator Newlove Kwaku Issa, le directeur général du Bureau de recherche et de transfert de technologie (BRTT) et expert en énergies renouvelables, vante les mérites de son tisserand tournant à l’énergie solaire. «C’est un prototype de machine à tisser automatique. L’objectif principal d’une telle invention est de rendre le pagne traditionnel, le Faso Danfani, disponible en quantité, en qualité et à un prix compétitif. Et pour ce faire, nous devons avoir des machines capables de tisser des milliers de pagnes par jour», explique l’inventeur la trentaine sonnée. D’après lui, l’appareil qui pourrait coûter près de 1 500 000 FCFA est capable de tisser sur 1,20 mètre de largeur de pagne.

Au plaisir de découvrir de nouvelles inventions à la prochaine édition du FRSIT.

 

Laisser un commentaire