Le dernier rapport de l’IRENA fait une projection de la capacité photovoltaïque de l’Afrique d’ici 2030

Publié le 22 septembre 2016, le récent rapport «Solar PV in Africa : costs and market» (Le solaire PV en Afrique : coûts et marchés) de l’Agence internationale de l’énergie renouvelable (IRENA) indique que la capacité photovoltaïque de l’Afrique pourrait dépasser le cap de 70 GW à l’horizon 2030. Selon ce même rapport, il y aurait un lien de causalité entre la baisse des coûts d’installation des technologies solaires et l’expansion du photovoltaïque sur le continent.

Installation photovoltaïque : des coûts en baisse

«Les coûts de l’énergie solaire PV ont radicalement baissé ces dernières années et cette tendance va se prolonger. La diminution des coûts pourrait atteindre jusqu’à 59 % sur les dix prochaines années», a déclaré Adnan Z. Amin, directeur de l’IRENA. «Associée au fort potentiel solaire que présente le continent, cette baisse des coûts ouvre de vastes horizons énergétiques pour l’Afrique. L’énergie solaire PV, en réseau ou hors réseau, s’impose aujourd’hui comme un moyen concurrentiel sur le plan économique de satisfaire les besoins d’énergie croissants du continent et d’apporter l’électricité aux 600 millions d’Africains non approvisionnés à l’heure actuelle», peut-on également lire dans les pages du rapport.

L’étude révèle que dans la période 2009-2015, les coûts relatifs à la construction d’ouvrages photovoltaïques ont chuté de 62%. Les coûts actuels sont de l’ordre de 1,30 dollar en moyenne par watt en Afrique pour une moyenne mondiale de 1,80 dollar par watt. La baisse des coûts et la quantité importante de rayonnement (environ 2000 kWh par an au m²) reçue sur le continent sont, à côté de la forte demande, des facteurs attrayant du photovoltaïque en Afrique.

Une capacité photovoltaïque de 70 GW en 2030 : objectif réaliste

La production mondiale d’énergie solaire photovoltaïque est 6 fois plus élevée qu’en 2009. La planète assiste à une véritable ruée vers le photovoltaïque et l’Afrique n’est pas en reste. Portant un regard rétrospectif sur l’évolution de la capacité photovoltaïque – 800 MW en 2014 et 750 MW en 2015 – du continent, l’IRENA estime qu’avec des politiques d’accompagnement adaptées, l’Afrique pourrait atteindre voire dépasser le cap de 70 GW de capacité photovoltaïque à l’horizon 2030. «Avec des niveaux de rayonnement solaire jusqu’à 117 % supérieurs à ceux de l’Allemagne, pays disposant actuellement de la plus grande capacité d’énergie solaire installée, le potentiel solaire de l’Afrique est énorme. La réalisation de ce potentiel par l’Afrique n’a jamais été aussi accessible ou aussi attractive du point de vue économique», indique Adnan Z. Amin.

Laisser un commentaire