Des kits solaires changent le quotidien au Burkina Faso

De nombreuses initiatives en matière d’énergies renouvelables se développent aux quatre coins du continent africain pour résorber le problème du déficit d’approvisionnement électrique qui plonge les deux-tiers de la population dans l’obscurité. Parmi ces initiatives, les micro-projets qui n’ont l’air de rien à priori, s’avèrent salvateurs pour des milliers d’habitants. C’est le cas du programme Micresol censé fournir des kits solaires aux habitants du Burkina Faso.

Un pays miné par les problèmes d’électrification

Le Burkina-Faso à l’instar de la plupart des autres Etats africains doit faire face au défi de distribution de l’électricité pour toutes les populations vivant sur son territoire. En effet, le pays des hommes intègres est confronté à la problématique de la fourniture de l’électricité sur tout le territoire et pour tous les habitants. Cet Etat qui compte 17 millions d’habitants dont 80% vivent dans les milieux ruraux, connait les plus faibles taux de couverture électrique. Le taux d’électrification en milieu urbain atteint 50% alors qu’en milieu rural, il est de moins de 5%.Eût égard à ces difficultés, les autorités gouvernementales nourrissent l’ambition d’étendre le réseau national d’électricité. Mais cette vision reste plombée par l’insuffisance des ressources économiques et les contraintes d’ordres écologiques et techniques.

Face à cette réalité, des promoteurs d’entreprises ont fait le pari des énergies renouvelables en se portant vers une source d’énergie abondante en Afrique et non polluante : le soleil. Ainsi, le principe consiste à mettre sur pied un système décentralisé de fourniture électrique à partir de l’énergie solaire. C’est de ce concept que le programme Micresol a vu le jour.

Une nouvelle alternative de fourniture électrique grâce à Micresol

Micresol est un programme piloté par la Fondation Energies pour le monde (Fondem) ayant sa base à Paris en collaboration avec le réseau des caisses populaires au Burkina, une institution importante de microfinance du pays. Son objectif est d’apporter de l’électricité à plus de 15 000 burkinabè dans l’intervalle d’une année. Développé depuis 2011 dans la partie Est du Faso, le programme a pour mode opératoire la fourniture de panneaux solaires aux habitants du monde rural. Mais la particularité de cette initiative provient du fait que les kits solaires sont cédés aux populations à crédit.

Une distribution des kits solaires sous la forme de microcrédits

Micresol vend une gamme de quatre kits photovoltaïques dans des conditions facilitées par le système des microcrédits. Ainsi, chaque individu demandeur de cette offre peut avoir le kit solaire convenable à ses besoins et à son pouvoir d’achat. La capacité des kits solaires livrés va de 8Wc permettant aux ménages d’avoir l’éclairage ainsi que de l’alimentation pour recharger leurs téléphones portables, à 320 Wc, soit la plus grande source d’énergies plus adaptée aux services sociaux comme les écoles et dispensaires et autres micro entrepreneurs.

Des conditions de paiement allégées

Le prix de vente varie selon les kits choisis et sont compris entre 30 Euros et 2500 Euros. Les acheteurs de cette nouvelle forme d’alimentation électrique ont la capacité de solder leurs kits photovoltaïques par traites mensuelles étalées sur trois ans. A cela, il faut ajouter que les foyers modestes ont la possibilité de se faire assister en bénéficiant d’un service d’installation et de maintenance moyennant moins d’ 1 Euros par mois, sans oublier que l’ensemble du dispositif est pris en charge à hauteur de 60% par Fondem.

Laisser un commentaire