Energies renouvelables : la Tunisie recherche 7 milliards de dollars pour sa transition énergétique

La Tunisie veut intégrer les énergies renouvelables à son mix énergétique. C’est ce qui ressort du voyage du ministre de l’énergie et des mines rendu à Berlin (Allemagne). Voyage effectué dans le cadre d’une mission de prospection des investisseurs européens du domaine des énergies renouvelables. De manière concrète, la Tunisie est en quête de financements pour amorcer sa transition énergétique.

Du fossile au renouvelable, un pont de 7 milliards de dollars

S’étant prêté au micro de la presse internationale, Mongi Marzouk, le Ministre tunisien de l’énergie et des mines a déclaré au terme d’une rencontre avec des firmes allemandes à Berlin, être en quête d’un montant de 7 milliards de dollars pour soutenir la migration de son pays vers les énergies renouvelables. 4% seulement de l’approvisionnement énergétique de la Tunisie provient des sources renouvelables a-t-il laissé entendre. Le pays souhaite passer des 4% actuels à 30%, soit une capacité de 16 GW à atteindre d’ici 2030. Ce qui réduira considérablement sa forte dépendance au gaz naturel qui occupe jusqu’ici 95% du mix énergétique.

7 milliards de dollars séparent donc ce pays du nord de l’Afrique de son objectif, lui qui ne manque pas de ressources en matière de renouvelables. Mongi Marzouk l’a d’ailleurs fait savoir aux 250 firmes présentes en leur rappelant que la Tunisie a un grand potentiel en ce qui concerne le solaire et l’éolienne. La transition énergétique de la Tunisie dépend pour une large mesure du succès de la levée de fonds entreprise par le ministre.

Mise à niveau : l’urgence d’une transition énergétique

Par le passé, la firme allemande KFW Group avait manifesté son intérêt pour les énergies renouvelables en Tunisie. Elle lui avait alors accordé un prêt de 112 millions d’euros et une autre somme sous la forme d’un généreux don pour l’accompagner dans le développement de ses énergies renouvelables. Le gouvernement s’attèle désormais à attirer le plus d’investisseurs potentiellement intéressés par les projets des énergies renouvelables en Tunisie tant est-il que ce pays accuse un sérieux retard dans ce domaine, comparativement à l’Algérie voisine et au Maroc

Selon le ministre, le besoin financier pour la première étape de réalisation du projet – la Tunisie se base sur un programme échelonné dans le temps qui fixe l’an 2020 comme le premier palier de sa transition énergétique –  est de l’ordre de 1,6 milliards de dollars réparti comme suit : 685 millions de dollars affectés au solaire pour une capacité de 222 MW, 680 millions de dollars pour l’éolien (1,45GW) et 231 millions de dollars pour la biomasse (162 MW).

Laisser un commentaire