Centrale solaire Sénégal

Sénégal : La centrale solaire de Bokhol réalisée à 80%

A Bokhol, le ministre Thierno Alassane Sall a salué le partenariat public-privé entre la Caisse des dépôts et consignations et des privés internationaux qui a permis de mettre sur pied une centrale solaire ayant couté 17 milliards de FCfa (25,7 M€). Celle-ci injectera 20 MW dans le réseau de la Senelec.

A 10 kilomètres de Dagana, 76.000 plaques solaires en cours d’installation défient majestueusement la nature. Ces installations ont un double objectif : renforcer le parc de la Senelec et préserver l’environnement en léguant aux générations futures de l’énergie propre conformément aux engagements pris par le Sénégal dans les fora internationaux sur l’environnement. En visite sur ce site, le ministre de l’Energie et du Développement des énergies renouvelables, Thierno Alassane Sall, a salué la mise en place de cette centrale qui va permettre d’accroître la production énergétique en injectant sur le réseau de la Senelec 20 MW, après les 70 MW de Taïba Ndiaye et 50 autres du Cap des Biches.

Il a félicité les promoteurs du projet, notamment la Caisse des dépôts et consignations, actionnaire à hauteur de 33%, « qui, à travers ce geste, montre qu’elle a compris les orientations du chef de l’Etat en termes de mix énergétique décliné dans le Pse ». Le ministre a magnifié l’implication des populations de Bokhol dans ce projet. En effet, en plus des importantes retombées attendues, particulièrement en termes d’emploi et d’impôts, plus de 45 % des revenus tirés des investissements réalisés resteront au Sénégal.

S’agissant des caractéristiques techniques, Mamadou Saliou Sow, le directeur général de Senergy 2, filiale de Greenwish Africa Ren et porteuse du projet, a rappelé que les 76.000 modules seront entreposés sur presque 35 hectares. Il a aussi évoqué les vocations naissantes dans la région avec la formation des jeunes dans les métiers du solaire. « Les travaux, a souligné M. Sow, sont à 80 % réalisés avec 100 % de supports posés, plus de 60.000 panneaux installés sur 76.000, les plateformes d’onduleurs réalisées et les câblages totalement posés. » Il est, en outre, revenu sur le contrat d’une durée de 20 ans qui lie la Senelec et la centrale, laquelle va injecter 20 MW dans le réseau à partir du poste de Dagana.

Les travaux, démarrés au premier trimestre 2016, sont le fruit d’un partenariat public-privé entre la Caisse des dépôts et consignations et des investisseurs internationaux privés souhaitant tirer profit du potentiel africain en matière d’énergie. Le site sera fonctionnel en octobre prochain.
Amadou Maguette NDAW

Thierno Seydou Niane, DG Cdc : « Ce programme nous permet de dérouler nos mission d’intérêt général »
« Une de nos mission, c’est d’aller dans le sens de l’intérêt général. Il s’agit d’investir afin d’engranger des bénéfices et, ensuite, les réorienter dans des actions qui impactent la vie des populations. Avec ce projet, nous donnons corps à la vision du chef de l’Etat, consistant à faire du mix énergétique une réalité. Nous avons des outils pour étudier les projets et voir les impacts que cela peut avoir sur les populations. Aujourd’hui, la Caisse des dépôts et consignations est propriétaire de cette centrale solaire avec 33 % des actions et avec un apport de plus de 3 milliards de FCfa au nom de l’Etat du Sénégal. Il faut aussi noter qu’il y a deux ans, la Cdc avait mis 22 milliards de FCfa pour l’achat de 10 % d’actions de la Senelec. Aujourd’hui, ces titres valent 44 milliards de FCfa. Ce qui montre que le placement a été judicieux ».

L’appel d’offres de 3 centrales solaires de 100MW lancé
Thierno Alassane Sall a aussi annoncé le lancement d’un appel d’offres international pour l’érection de trois centrales solaires de 100 MW. Dans sa politique énergétique, le Sénégal mise sur les énergies propres. Depuis 2012, le gouvernement déroule un ambitieux programme pour résorber le déficit de production. De nombreux projets sont en train d’être déroulés à travers le pays comme à Taïba Ndiaye et Méouane où une centrale solaire de 27 milliards de FCfa est en cours de réalisation.

 

Laisser un commentaire