Namibie : le deuxième parc solaire bientôt opérationnel

Après une première expérience réussie à Omburu, la Namibie se prépare à recevoir l’électricité de son deuxième parc solaire construit à Osona localité située à quelques 70 km au nord de la capitale Windhoek. Les deux ouvrages participent, l’un comme l’autre, d’un programme d’achat l’électricité mis au point par l’État namibien afin d’attirer les financements privés dans le secteur des énergies renouvelables.

Le parc solaire d’Osona : la genèse, le financement

Le programme Interim REFIT (Interim Renewable Energies Feed-In Tariff en version allongée : tarifs d’achat pour les énergies renouvelables) mis au point par l’état namibien en vue d’intéresser les investisseurs privés dans le secteur des énergies renouvelables a porté ses fruits avec le projet du parc solaire d’Omburu. Un véritable coup de maître pour la Namibie qui n’en était qu’à son coup d’essai. L’entreprise française InnoVent à travers sa filiale namibienne InnoSun avait été retenue au terme d’un appel à projet émis par la NamPower (la compagnie namibienne d’énergie) en 2014. En 2015, la filiale française avait réussi le pari de la construction et de la mise en service de la centrale solaire d’Omburu  grâce à une formule de financements participatifs. Un an après ce premier projet réussi, l’expérience est renouvelée en février 2016 à Osona où le projet d’une centrale de 5 MW de puissance est lancé selon le même procédé de financement impliquant les acteurs privés.

La formule employée par InnoSun est aussi simple qu’originale : le financement participatif. De quoi s’agit-il concrètement ? Il s’agit dans le cas d’espèce de prêts consentis par des investisseurs privés pour la réalisation du projet de parc solaire. Les préteurs de capitaux s’assurent en retour des revenus sur le projet lorsque celui-ci commence à être rentable. 8 millions d’euros auraient été nécessaires dont 3 représentant les fonds propres libérés par InnoVent (l’entreprise mère) pour le parc solaire d’Osona. Estimé à 1 million d’euros de chiffre d’affaires annuel, Osona est apprécié par les experts comme étant un projet rentable. La production d’électricité de cette centrale se situera entre 15664 MWh et 16387 MWh par an et vendue à NamPower pour une durée de 25 ans selon les stipulations du contrat de rachat.

Une productivité optimisée

Le parc solaire d’Osona occupe un espace de 17 hectares sur lequel sont installés ses 21 600 modules photovoltaïques destinés à produire les 5 MW de puissance électrique attendue. La centrale jouit d’une position avantageuse de par sa proximité avec la capitale Windhoek. Distant de 1,3 km seulement, son raccordement au réseau national permet un accès de la plus large partie des consommateurs à l’électricité. Pour une production optimale, 120 onduleurs, 90 trackers et 4 transformateurs complètent l’ouvrage solaire implanté. Les trackers assurent la synchronisation de l’orientation des panneaux à la course du soleil pendant son cycle journalier. Cette technologie permet de rallonger les périodes de captation du rayonnement solaire et donc d’augmenter la production (environ de 22% par rapport à une installation fixe). La mise en service du parc solaire d’Osona est prévue pour le début du mois de septembre 2016.

Laisser un commentaire