Une centrale solaire de 100 MW à Kaduna au Nigeria

Ce 12 juillet 2016, l’État de Kaduna au Nigeria et la firme indienne Skipper Seil ont matérialisé leur volonté de construire une centrale solaire. Le protocole d’accord signé par les deux parties stipule la construction d’une centrale solaire de 100 MW au bénéfice de l’État du septentrion nigérian. L’information rendue public a été confirmé par le gouverneur de l’État.

Une centrale solaire de plus pour satisfaire la demande énergétique des industries

L’État de Kaduna et la société indienne Skipper Seil (anciennement appelée Skipper Electricals) ont signé un protocole d’accord pour les travaux de construction d’une centrale solaire de 100 MW. « Nous sommes également heureux de signer un accord avec Skipper Seil pour la fourniture de transformateurs abordables pour notre État », dixit Nasir El Rufai, gouverneur de l’État de Kaduna. Plusieurs projets de ce genre sont déjà en cours de réalisation dans cette partie du Nigeria. La population de l’État de Kaduna est estimée à 7 millions d’individus. Les industries du textile et de l’automobile y sont prééminentes. C’est dire combien l’énergie est un défi majeur pour cet État.

A Kaduna comme ailleurs

La centrale solaire de Kaduna s’inscrit, avec l’ensemble des autres projets d’électrification du pays, dans le cadre de la diversification des sources d’énergie. Le Nigeria a conclu des accords d’achat d’énergie solaire avec 14 entreprises. Pour ce faire, un montant de 1,75 milliard de dollars américains a été alloué pour permettre au pays de produire 1125 MW d’électricité à partir des sources renouvelables. Selon Babatunde Fashola, ministre nigérian de l’électricité, des travaux et du logement, et signataire des accords, l’objectif est de parvenir à une production d’électricité provenant à 30% des sources renouvelables à l’horizon 2030. La partie septentrionale du pays a été désigné pour accueillir un grand nombre des infrastructures solaires puisque celle-ci jouit d’un rayonnement naturel plus favorable.

Comme à Kaduna l’électricité qui sera produite par les installations solaires au nord est attendue dans le reste du pays. Les enjeux énergétiques sont les mêmes partout au Nigeria qui par ailleurs connait une forte croissance économique et démographique. Rappelons que le pays, première économie d’Afrique, se caractérise par une forte industrialisation. Avec la plus importante démographie du continent (182 millions d’habitants en 2015 selon le FMI), il se classe également parmi les pays les plus peuplés de la planète.

Le ministre Fashola se réjouit de la confiance accordée à ces projets par les investisseurs. Quand on sait que le secteur de l’électricité solaire ne trouve pas toujours la sympathie des potentiels investisseurs, la signature de 14 accords sonne comme une grande victoire pour le gouvernement d’Abuja.

Laisser un commentaire