Cameroun : des réverbères solaires éclairent une route universitaire

L’axe routier reliant le campus universitaire de Soa à la cité capitale du Cameroun est désormais plus sûr. Il y a peu de temps, une virée nocturne sur cette route pouvait très vite prendre des allures d’un parcours du combattant. Absence d’éclairage la nuit, étroitesse des voies et nids de poules sur la chaussé caractérisaient ce parcours pourtant très fréquenté. Les habitués de ce chemin en parlent comme d’un lointain souvenir depuis la réhabilitation de la route et l’installation de réverbères solaires le long de cette desserte. La sécurité retrouvée réjouit autant les usagers que les riverains.

Yaoundé-Soa, un sombre passé

Située à la banlieue de Yaoundé, la capitale administrative du Cameroun, Soa est une ville universitaire composée d’une population autochtone et d’une population étrangère essentiellement estudiantine. Des milliers d’étudiants parcourent chaque jour, dans les deux sens, la dizaine de kilomètres qui sépare la banlieue de la cité capitale. Si la route reliant Yaoundé à Soa affiche une allure plus rassurante aujourd’hui, cela n’a pas toujours été le cas. Par le passé, l’axe routier avait souvent été le théâtre d’hécatombes. De regrettables accidents de circulation l’avaient rendu tristement célèbre. Tout semblait désigner le mauvais état de la route et l’absence d’éclairage, cause d’une visibilité nocturne réduite, comme les principaux coupables.

Yaoundé-Soa, on y voit plus clair grâce aux réverbères solaires

En 2012 l’entreprise chinoise Huawei Technologies signe un accord avec le gouvernement camerounais pour l’installation de réverbères solaires dans le campus de l’université de Soa, de sa véritable dénomination « Université de Yaoundé 2 », ainsi que sur l’axe routier qui le relie à la ville de Yaoundé. Coût total du projet d’éclairage public : 1,5 milliard de francs CFA, fruit de la coopération sino-camerounaise. Un an plus tard, 409 réverbères solaires sont installés depuis le campus universitaire jusqu’au lieudit Total Ngousso bien connu des habitants de Yaoundé. Constitué chacun des réverbères est constitué d’un poteau métallique, d’un panneau photovoltaïque et d’une batterie dissimulée dans le sol, les réverbères solaires de Huawei Technologies fondent dans leur environnement le jour pour illuminer la route Yaoundé-Soa dès le début de la soirée.

Aujourd’hui, les automobilistes se disent soulagés par l’éclairage des lampadaires lorsqu’ils empruntent la route Yaoundé-Soa pendant la nuit. Ils ne risquent plus d’être surpris par des nids de poules ou des dos d’ânes à cause de la mauvaise visibilité. Aux abords de la route, de petites activités de commerce ont pu voir le jour grâce à la lumière que procurent les réverbèrent solaires pendant la nuit.

 

Laisser un commentaire