Pompage solaire

L’énergie solaire transforme l’agriculture au Mozambique

Le soleil est apprécié pour son importance dans la photosynthèse indispensable à la croissance des plantes. Outre cette fonction naturelle il est également possible d’en tirer le meilleur parti grâce à la technologie solaire et à ses  différentes applications à l’agriculture. Le plus répandu de ces applications est sans doute l’irrigation des terres cultivables au moyen de l’énergie solaire. Le procédé mis en place à Chibuto, village de la province de Gaza au sud du Mozambique porte ses fruits.

L’impact de la sècheresse sur la productivité agricole

L’idée de l’irrigation des terres par l’énergie solaire n’est pas nouvelle puisque le procédé a déjà fait ses preuves sous d’autres cieux, notamment en Inde. Il fallait tout simplement y penser dans le contexte de l’Afrique. En Afrique, le soleil peut parfois être le pire ennemi du monde rural dont les revenus reposent essentiellement sur l’agriculture. La faible pluviométrie de certaines régions associée aux longues périodes de sècheresse constitue la principale menace de la productivité agricole. Toute chose qui contribue davantage à l’appauvrissement des paysans des régions concernées. Pour pallier la menace, l’irrigation des terres dans sa pratique traditionnelle se confronte à de nombreuses limites qui amenuisent son efficacité.

A Chibuto, l’espoir repose sur l’énergie solaire

Grâce à la technologie solaire appliquée aux techniques agricoles, les agriculteurs peuvent espérer des lendemains meilleurs. L’installation d’un système d’irrigation utilisant l’énergie solaire à Chibuto redonne un nouveau souffle aux activités agricoles dans ce village. Il s’agit d’une installation composée de panneaux solaires générant de l’électricité et reliés à des pompes qui acheminent l’eau à travers un système vascularisé jusqu’à l’intérieur des terres. Par cette forme d’irrigation plus moderne, les heureux bénéficiaires peuvent désormais s’attendre à des productions plus diversifiées, de meilleure qualité et en quantité plus abondante. La première phase du projet est destinée l’irrigation de 53 hectares de terre à partir de l’eau pompée du fleuve Limpopo à quelques enclaves.

D’un coût de 2 millions de dollars, le projet d’irrigation des terres par l’énergie solaire au village Chibuto est l’aboutissement du partenariat entre l’État mozambicain, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’entreprise nipponne Mitsui. Il est à préciser que le projet de Chibuto s’inscrit dans le cadre des Villages du millénaire. Les villages du millénaire sont des programmes d’autonomisation et de développement par la base dans les domaines de l’agriculture, de la santé et de l’éducation appuyés par l’organisme onusien susmentionné. Ils concernent les localités rurales de plusieurs pays africains.

Laisser un commentaire