Bénin : renaissance du dispensaire de Kotopunga grâce à l’énergie solaire

En Afrique subsaharienne, de nombreux micro-projets participent à la promotion des énergies renouvelables pour sortir plusieurs localités rurales des manifestations de la crise énergétique. Parmi ceux-ci, les initiatives comme l’éclairage du dispensaire de Kotopunga en République du Bénin à partir de panneaux photovoltaïques méritent d’être encouragées.

A propos du concepteur du projet

Lumières Partagées est une association française spécialisée dans les œuvres humanitaires depuis 2007 et dont le siège  se trouve à Marseille. Son terrain de prédilection, c’est la distribution et l’implantation d’éclairage solaire dans les écoles et centres de santé de brousse au Bénin. Dans ce cadre, elle effectue annuellement des missions de 18 jours en terre béninoise, notamment à N’Dali dans le département de l’Atacora. Cette mission est le cadre de rencontres entre professeurs et lycéens ainsi que de volontaires français experts en diverses technologies pour l’équipement des écoles et dispensaires de la région en éclairage et en panneaux photovoltaïques. A travers cette mission, l’association envisage le transfert de compétences professionnelles entre ses volontaires et la population béninoise. Au nombre des diverses prestations de cette organisation dans ce village, l’équipement solaire du dispensaire de Kotopunga constitue une expérience positive qui mérite d’être connue.

De l’énergie solaire jaillit la lumière

Le dispensaire de Kotopunga est situé dans le nord-ouest du Bénin, au cœur des montagnes à une altitude de 604 m. Créé en 2010, ce centre de santé est destiné à apporter des soins indispensables aux populations rurales. Avant l’intervention de l’institution française, le centre de santé était uniquement alimenté par le réseau électrique national de la Société Béninoise d’Electricité ainsi que par un petit générateur d’appoint. Cette alimentation n’était pas gage de sécurité puisque le réseau électrique national n’offre pas les garanties d’un fonctionnement continu et procède souvent à de fréquentes coupures pouvant durer plusieurs jours. Ceci pouvait paralyser les prestations du centre de santé et handicaper sérieusement la vie des villageois. De plus, l’énergie fournie par le réseau domestique national n’est pas de bonne qualité. On note souvent la variation de tension et l’instabilité de la fréquence, autant de facteurs qui peuvent affecter le bon fonctionnement de lourds équipements médicaux. Pour leur protection, le dispensaire de Kotopunga était obligé de recourir à des redresseurs de tension et des onduleurs très onéreux, amputant de ce fait son budget de fonctionnement dont une bonne partie est en principe destinée aux soins. A ces désagréments, il fallait ajouter la facturation du fournisseur national qui s’avérait aussi onéreuse qu’aléatoire. Le petit groupe électrogène du dispensaire ne pouvait suffire à lui seul pour alimenter le centre en cas de coupures. Eût égard à toutes ces insuffisances, l’association Lumières Partagées a mis en œuvre son projet d’éclairage solaire. Il s’agit d’une action grâce à laquelle deux salles de soin du dispensaire ont été alimentées en courant électrique à partir de l’énergie solaire. Par ailleurs, un frigo médical du centre est également alimenté en énergie grâce à un panneau photovoltaïque.

Les retombées de l’éclairage solaire sur la vie du dispensaire

Grâce à l’intervention de Lumières Partagées, le dispensaire du centre de santé de Kotopunga ainsi que sa maternité sont entièrement alimentées à partir de l’énergie solaire, s’affranchissant ainsi des coupures intempestives du fournisseur national. Les équipements médicaux, ordinateurs et imprimantes des deux locaux ont une meilleure énergie pour fonctionner dans des conditions optimales. Les lourds investissements en matériels de protection électrique sont évités et l’amélioration des conditions sanitaires est effective.

 

Laisser un commentaire