Installation d'une centrale solaire au Rwanda

Le Rwanda et sa nouvelle centrale solaire

Le Rwanda dispose enfin de son rayon de soleil. C’est du moins ce qu’on peut comprendre en lisant la pancarte se situant à l’entrée de la toute première centrale solaire du pays. Cette dernière a une grande envergure dans toute la sous-région Est africaine.

Lorsqu’on survole cette centrale solaire rwandaise, se dessine sous le regard aérien une forme ressemblant à celle du continent africain. Implantée sur un site de 17 hectares, la centrale solaire se trouve au cœur des célèbres collines vertes du pays dans un cadre magnifique offrant une vue sur le lac Mugesera, à une soixantaine de km de Kigali. D’une capacité de 8,5 mégawatts, cette centrale solaire aura couté 23,7 millions de dollars et la rapidité de sa construction aura étonné l’opinion publique puisque les travaux n’ont duré qu’un an à peine. Le centre compte 28 360 panneaux solaires disposés en rangées droites au-dessus des herbes sauvages marquées par la présence des vipères. Le caractère attrayant du site fait venir sur les lieux beaucoup de visiteurs et pas des moindres si l’on prend en compte les passages de Bono et Tony Blair.

Une grande première au Rwanda et dans la sous-région de par son caractère technologique

Du lever du jour à la tombée de la nuit, les panneaux solaires de la centrale sont tous contrôlés par un ordinateur. Il faut préciser que la centrale se trouve reliée à un serveur central depuis Oslo d’où peut se faire le suivi à distance au moyen de l’Internet. Occupant chacun 1,9 m2, les panneaux photovoltaïques ont la latitude de s’incliner de l’est à l’ouest en quête des rayons de soleil. Cette caractéristique technologique encore rare en Afrique subsaharienne permet de rendre optimale la captation de l’énergie solaire. En effet, ce type de panneaux mobiles permet d’augmenter l’efficience à hauteur de 20% par rapport aux habituelles plaques solaires fixes. De tels panneaux ont été importés de la Chine tandis que les onduleurs et transformateurs sont conçus en Allemagne.La centrale a été construite par le consortium de Norfund, Scartec et Gigawatt global ayant remporté l’appel d’offre. Cette nouvelle source d’énergie vient augmenter de 06% la capacité du pays en production d’électricité. Cette amélioration se traduit par l’alimentation en énergie de 15 000 foyers supplémentaires. Lors de la première année suivant sa mise en service, la centrale a généré en moyenne 15 millions de kilowattheures par transmission de l’énergie via une station intermédiaire se trouvant à 09 km.

L’énergie solaire comme une alternative salvatrice face au problème récurrent de la crise énergétique

Comme la plupart des pays africains, le Rwanda est confronté à d’énormes défis en matière d’électricité. Le pays doit assurer les besoins en électricité de plus de 12 millions d’habitants alors qu’il n’a qu’une capacité de production de 110 mégawattheures pendant que certains pays comme Israël disposent de 1300 mégawattheures pour 8 millions d’habitants. C’est donc montrer l’ampleur du problème énergétique duquel le pays tente de sortir en recourant aux énergies renouvelables  à travers la construction de cette centrale solaire. Le solaire apparaît désormais comme l’une des clés essentielles pour sortir le pays et le continent des affres des crises énergétiques. Cette aventure dans laquelle vient de se lancer le Rwanda devrait donner l’exemple à tous les autres pays africains.

Laisser un commentaire