Centrale thermo-solaire de Ouarzazate au Maroc

La centrale thermo-solaire de Ouarzazate au Maroc : un pari technologique

Le Maroc vient de prendre une sérieuse option en matière d’énergies renouvelables en procédant à la construction de sa grande centrale thermo-solaire. L’inauguration du site à Ouarzazate le 04 février 2016  marque une nouvelle ère  dans la fourniture de l’électricité non seulement pour ce pays, mais pour tous les États africains qui y voient l’exemple à suivre.

La première tranche du vaste projet marocain de construction de centrale photovoltaïque vient d’être raccordée au réseau de fourniture  d’électricité du pays. Ayant duré 30 mois de travaux, cette centrale d’une puissance de 160 mégawatts est revenue à 900 millions d’euros. Le site se trouve à 20 km de Ouarzazate en plein cœur du désert marocain. Phase initiale d’un vaste projet qui doit générer à terme 500 mégawatts, la centrale photovoltaïque Ouarzazate est un vrai pari technologique.

Un défi technologique relevé
Il aura fallu 18 mois pour conditionner 500 hectares précédemment constituées de roches de terre. Par la suite, les travaux ont également nécessité 12  autres mois pour l’installation de 800 rangées de miroirs incurvés, lesquels sont implantés de sorte à réduire l’impact dommageable qu’entraine le sable agité par les grands vents du désert.  Profitant d’un barrage situé à 5 km,  le site pourra disposer de l’eau nécessaire au nettoyage régulier des miroirs. Mais le principal défi  se trouvait dans le problème de la production d’électricité  durant la journée alors que les besoins de consommation se faisaient sentir  essentiellement  en  soirée. Pour contourner le problème, les promoteurs du projet ont choisi une technologie solaire thermique à concentration capable  de stocker la chaleur pendant 02 à 03 heures après la tombée de la nuit. Cette solution permet à la centrale thermo-solaire Ouarzazate d’alimenter 01 million d’habitants durant la nuit aux instants ou la demande atteint son pic. A en croire les ingénieurs marocains, les futures centrales Noor2 et 3 dont le raccordement est prévu pour 2018 permettront d’emmagasiner de l’énergie solaire jusqu’à 08 heures après le coucher du soleil, permettant ainsi une fourniture permanente de l’énergie électrique.

Une réponse aux priorités énergétiques

Le Maroc étant dépourvu de pétrole et de gaz rencontre maintes difficultés pour assurer son autonomie énergétique. Selon les estimations, la demande en consommation électrique du pays quadruplera à l’horizon 2030. Comptant alors sur son potentiel solaire des plus exceptionnels, le Maroc a fait de la construction de la centrale solaire Ouarzazate une priorité nationale. Il s’agit du projet qui permettra au pays d’atteindre l’autonomie énergétique et d’aller au-delà en visant l’exportation.

Il faut remarquer que cette expérience solaire au Maroc est très suivie par les autres pays africains. En effet, confrontés aux mêmes défis énergétiques en matière de fourniture de l’électricité, ces derniers prennent le modèle marocain comme un exemple à suivre. Plus de 600 millions d’africains vivent sans électricité à nos jours et tous les États africains sont amenés à suivre la voie des énergies renouvelables. C’est d’ailleurs l’une des orientations donnée par la Conférence sur le climat à Paris qui annonce 10 milliards de dollars pour le financement 300 gigawatts d’énergies renouvelables en Afrique.

La réussite de cette centrale solaire donnera un signal fort que suivront alors tous les pays africains.

 

2 comments

  1. Its like you learn my thoughts! You seem to understand a
    lot approximately this, like you wrote the ebook in it or something.
    I think that you simply can do with a few percent to pressure the message home a little bit,
    but other than that, that is excellent blog. A fantastic
    read. I’ll definitely be back.

Laisser un commentaire