Programme Lumière pour Tous au Bénin

4 millions de lampes solaires pour stimuler l’excellence scolaire au Bénin

Baptisé sous l’appellation « Lumière pour tous », le programme de distribution des lampes solaires lancé par l’État béninois ambitionne d’apporter à chaque ménage un éclairage décent afin d’améliorer les performances scolaires des enfants. La cérémonie solennelle du 11 février dernier à l’école publique de Dekoungbé, quartier de Godomey, marquait le coup d’envoi dudit programme avec la présence non moins officielle du président Boni Yayi.

Un environnement peu favorable

Plus de  trois quarts de la population béninoise n’a pas accès à l’énergie électrique. La nuit tombée, de nombreuses familles s’adonnent presque religieusement au rituel des bougies et des lampes à pétrole. Écoliers et élèves s’évertuent tant bien que mal à assimiler les leçons du jour sous un éclairage chancelant au gré des courants d’air. L’oscillation de la lumière impose à ces apprenants un véritable exercice d’acuité visuelle mettant en difficulté leur capacité de concentration. Outre les différents risques d’accident et de maladies auxquels les enfants s’exposent lors de ces moments privilégiés, les mauvaises performances scolaires peuvent également être prise en compte parmi les conséquences liées à l’utilisation des moyens d’éclairage traditionnels dans les zones non couvertes par le réseau électrique.

Programmer la réussite scolaire grâce aux lampes solaires

1200 lampes solaires ont été distribuées aux écoliers de l’école publique de Dekoungbé. 4 millions représentant 42 milliards de franc CFA, soit 65 millions d’euros, devraient être distribués d’ici juillet 2016 pour respecter le délai de six mois que s’est donné le programme Lumière pour tous dans sa phase pilote. Les écoliers et les élèves des établissements secondaires en sont les principales cibles bénéficiaires. L’objectif étant de booster les performances scolaires, tant il est admis que les mauvaises conditions d’éclairage des habitations seraient une origine des échecs scolaires enregistrés. L’opération de distribution devrait s’étendre ensuite aux autres composantes sociales sur une période globale de 3 ans. C’est en ces termes qu’était initialement défini le programme Lumière pour tous initié par Lionel Zinsou, alors premier ministre.

Énergie pour tous, un nouvel élan pour une autonomie énergétique

Les récents mouvements politiques qui ont vu l’accession de Patrice Talon au sommet de l’État du Bénin ont également occasionné des changements significatifs sur le programme originel de distribution de lampes solaires. Précédemment connu sous les vocables « Lumière pour tous » et jugé trop limitatif par le nouveau président, le programme est désormais appelé « Énergie pour tous ». Ceci pour indiquer que l’opération ne s’arrêtera pas au seul aspect de la lumière mais s’attèlera plus encore à fournir une énergie propre et à moindre coût aux populations. Cet élan nouveau prévoit l’installation de centrales solaires à travers le territoire national. L’augmentation progressive des capacités des centrales solaires permettra de rompre avec la dépendance énergétique du pays vis-à-vis de ses voisins nigérian et ghanéen notamment.

Laisser un commentaire