Investissement continu dans la région du MENA au Maroc

Energies vertes : la promotion continue dans la région du MENA

Casablanca, la capitale marocaine était lieu de rendez-vous des experts de l’énergie et des finances venant du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord et de l’Europe, le 5 mai 2016. Ils ont admiré l’effort et la réussite de Maroc dans le cadre de l’énergie solaire thermique à concentration.

Ces experts ont pour mission d’évaluer les projets d’investissement en énergie solaire thermique à concentration qui ont été lancé dans la région de la MENA. Ils sont en relation direct et soutenus par des organismes de financement de taille comme le cas de la Banque Mondiale, le Fonds pour les technologies propres et la MASEN.

Dans le cadre de leur travail, les experts devront examiner la rénovation qui s’opère avec ce type de technologie dans le monde. A part cela, ils doivent également présenter le bilan des effets de son développement pour le cas des industries locales.

Marie Françoise Marie-Nelly, la directrice des opérations de la Banque Mondiale pour le Maghreb a d’ailleurs souligné avec ses mots que « Nous sommes dans un contexte très favorable pour l’essor des énergies renouvelables dans la région MENA. L’échange d’idées et l’apprentissage mutuel sont essentiels à la création d’un environnement porteur pour des projets qui, comme celui de Noor-Ouarzazate, aboutissent à plus de sécurité énergétique et permettent d’atténuer les émissions mais aussi soutiennent la création d’emplois ».

Maroc, le pays où l’énergie solaire est en plein essor est le lieu de rendez-vous pou la prochaine conférence sur le climat. Ce sera la 22ème dans l’affilée, la COP 22.  Le rôle des énergies renouvelables dans la région de la MENA (Moyen-Orient Afrique du Nord) sera au centre des intérêts.

Laisser un commentaire