Eoliennes Algérie

Algérie : Programme de développement des EnR

Les énergies renouvelables ont un avenir prometteur sur le continent africain. Le potentiel énergétique est si grand qu’il serait inopportun d’ignorer l’impact positif que pourrait avoir l’intégration des énergies renouvelables sur le bien-être des populations et les économies locales. Certains pays l’ont compris à l’instar de l’Algérie qui depuis quelques années initie des programmes dédiés aux de développement des énergies renouvelables.

Une politique énergétique ambitieuse

Le gouvernement algérien s’est résolument engagé sur la voie des énergies renouvelables. L’une des grandes déclinaisons de son ambitieuse politique énergétique est la mise en place par son Ministère de l’Energie d’un programme directeur connu sous le vocable Programme National de Développement des Energies Nouvelles et Renouvelables et de l’Efficacité Energétique. Ce programme vise principalement la mise en valeur des ressources renouvelables. L’objectif étant de relever la production d’électricité verte (provenant des sources renouvelables) à 40% d’ici 2030.

Crée en 1988, le Centre de Développement des Energies Renouvelables (CDER) concrétise la volonté politique du gouvernement algérien à faire des ressources renouvelables un moteur de croissance à l’horizon 2030. Le CDER, établissement public ayant pour vocation la recherche scientifique et le développement technologique en matière des énergies renouvelables, se veut être un centre d’incubation, d’implémentation et de vulgarisation des projets sur les énergies renouvelables. Les résultats des recherches de cette institution trouvent de nombreuses applications aussi bien auprès des populations algériennes que dans le secteur des industries.

Matérialisation d’une vision

Les réalisations du Centre de Développement des Energies Renouvelables sont innombrables et concernent principalement le solaire, l’éolien et la biomasse. Elles se traduisent par la mise sur pied de projets pilotes sur différents sites nationaux. La ville de Ghardaïa connue pour sa production laitière est désormais connue pour son rôle dans le développement de l’énergie solaire. Située dans la partie sud à 600 km d’Alger, Ghardaïa a accueilli récemment sa toute première centrale solaire photovoltaïque.  L’installation de cette centrale de 1,1 MW de puissance constitue le point de départ à une succession d’autres projets énergétiques dans la région.

Les énergies de source solaire promettent un avenir radieux dans ce pays du nord de l’Afrique traversé par le Sahara.

 

Laisser un commentaire