Burkina Faso : le PRIELER tient ses promesses à Signoghin, Songrétinga et ToulgouKanré

Pari tenu pour le projet de renforcement  des infrastructures électriques et d’électrification rurale (PRIELER) dans les localités de Signoghin, Songrétinga et ToulgouKanré, situées dans la province du Kouritenga. C’est l’impression qui se dégage de la descente sur le terrain, ce 20 octobre 2015, d’une délégation de la Banque Africaine de Développement (BAD). La mission menée par George Bohoussou, chargé principale des opérations, et qui avait pour objectif l’évaluation de l’état d’avancement du projet dans ces localités n’a pas caché son satisfecit après avoir touché du doigt l’effectivité des travaux.

Des tarifs préférentiels de raccordement aux réseaux électriques installés

A Signoghin, Songrétinga et ToulgouKanré le projet de renforcement  des infrastructures électriques et d’électrification rurale  est une opération somme toute réussie si l’on s’en tient au taux de réalisation et à la qualité des installations mises en place. Chacun des trois villages visités par la BAD enregistre déjà un peu plus d’une trentaine de raccordements au nouveau réseau électrique. Le projet qui en est presque à son stade final a jusqu’ici réussi l’électrification de 126 localités. Bénéficiant de la subvention du PRIELER, des tarifs préférentiels de raccordement ont été instaurés afin de faciliter l’accès du plus grand nombre de ménages ruraux à l’électricité. C’est ainsi que ceux-ci ont été revus à la baisse allant de 55000 à 10000 francs CFA pour les ligne 3 ampères et de 135000 à 20000 francs CFA pour les 5 ampères.

PRIELER développe l’économie rurale

Avec pour principal financier la BAD à hauteur de 18 milliards de francs CFA  et une contribution nationale de 7 milliards de francs CFA, le projet de renforcement  des infrastructures électriques et d’électrification rurale devrait à son terme être profitable à de nombreuses localités rurales. Au total, c’est 160 villages concernés qui devront bénéficier d’une électricité permanente et d’un éclairage public. La délégation de la BAD a pu percevoir le soulagement des habitants lors de sa visite à Signoghin, Songrétinga et ToulgouKanré où les travaux d’installation achevés à 98% portent déjà des fruits. Ici, le projet a été accueilli sans réserve et pour certains, l’électrification de leurs villages est aussi une opportunité qui leur est offerte pour se lancer dans de petites  activités économiques.

Autre projet en perspective. Le chargé principal des opérations de la BAD, monsieur Georges Bohoussou, satisfait de la réussite du PRIELER, a tôt fait d’annoncer un projet similaire au bénéfice des localités périurbaines.

Laisser un commentaire